Le Président du cd&v de Schaerbeek et la tête de liste de la liste cdH réagissent aux accusations répétées lancées contre un de leur candidat


La liste prend acte du souhait de Mugabe NIZEYIMANA de s’engager dans la campagne communale, fort de son attachement à sa commune, mais aussi à des valeurs d’humanisme, de bienveillance, de fraternité et d’intégrité.


Il a réaffirmé, une fois de plus, devant les instances locales, qu’il n’a jamais remis en cause le génocide rwandais contre les Tutsis. Il confirme qu’il est en faveur d’un devoir de mémoire, mais aussi de recherche historique, qui permette d’avancer dans l’absolue nécessité de réconciliation.
Pour permettre à Mugabe NIZEYIMANA de se concentrer sur la campagne communale, et les projets qu’il souhaite défendre pour Schaerbeek, il se mettra en congé de l’association Jambo jusqu’au scrutin au moins.


La liste réaffirme son soutien à Mugabe NIZEYIMANA . Les responsables de celle-ci l’ont rencontré à deux reprises ces derniers jours, en présence d’un expert de la question rwandais, et ont pu avoir toutes les explications et engagements nécessaires. Dans sa mise au point, il confirme qu’il est en faveur d’un devoir de mémoire, mais aussi de recherche historique, de critique historique, qui permette d’avancer dans l’absolue nécessité de réconciliation.


La démocratie doit permettre à chacun de s’exprimer, dans le cadre de la loi, mais aussi développer son point de vue et défendre ses idées, sans céder aux pressions. La priorité absolue doit être, dans le cadre des élections communales, de faire campagne sur les enjeux locaux.
C’est bien la volonté de tous les candidats de la liste.


Pour rappel, la liste cdH est composée de candidats du cdH, du cd&v et des indépendants. Tous les candidats signent un engagement qui prévoit expressément que ceux-ci s’engagent « à respecter les principes démocratiques d’un Etat de droit ainsi que les droits et libertés inscrits dans la Constitution, dans la Convention de sauvegarde des droits de l’Homme et des libertés fondamentales du 4 novembre 1950 et dans le Pacte international relatif aux droits civils et politiques du 19 décembre 1966 et à reconnaître l’ensemble des génocides dont l’existence a été établie par les institutions nationales, européennes et internationales ».


Monsieur Mugabe NIZEYIMANA, 43ème candidat sur cette liste, a signé le 16 août 2018 cet engagement.

 

 

 

Partagez sur Facebook
Partagez sur Twitter
LinkedIn
Pinterest
Google+
Please reload

Articles à l'affiche

Prime "Be Home" et prime d'accompagnement social

July 26, 2018

1/10
Please reload

Articles récents
Please reload

Archives