Emploi: soutenir les demandeurs, faciliter la création

  • Schaerbeek doit être encore plus active dans le soutien aux demandeurs d’emploi. Nombre de citoyens rencontrent de grandes difficultés d’accès à l’emploi. Pour les accompagner dans leur recherche, le cdH souhaite :

    • Inciter les entreprises à proposer plus de stages pour les jeunes, par exemple en facilitant la communication entre les écoles et les entreprises présentes sur notre territoire ;

    • Mettre les moyens sur l’insertion socio-professionnelle, notamment pour les personnes qui dépendent du CPAS, en développant la mise à l’emploi dans le cadre des articles 60 et 61.

    • Coordonner les actions des différents acteurs locaux agissant en faveur de l’emploi en une véritable plate-forme commune pour l’emploi, sorte de guichet unique. Cette plate-forme rassemblerait la Mission locale pour l’emploi, la Cellule emploi du CPAS, les Maisons de l’emploi, l’Agence Locale de l’emploi, etc

    • Un renforcement du rôle du guichet de l’économie locale, outil indispensable pour convaincre les entreprises de s’établir à Schaerbeek.

  • Mais la commune regorge aussi d’opportunités de créer de l’emploi, dans des secteurs novateurs. Il faut donc pouvoir se saisir de ces différentes ouvertures : 

    • Le Médiapark sur le site RTBF/VRT à Reyers constitue une opportunité de situer Schaerbeek sur la carte du développement de la nouvelle économie et des médias avec un campus des écoles et des entreprises spécialisées en communication. « La vallée de l’audiovisuel », et plus généralement du numérique, devrait permettre d’attirer davantage encore d’entreprises et d’assurer la diversité de l’emploi, notamment en stimulant l’économie créative dans le secteur des nouveaux médias.

    • Le cdH veut encourager la formation des jeunes aux nouvelles technologies comme la programmation, la création des applications en s’inspirant par exemple du projet Molengeek, et soutenir les écoles dans leur participation au projet « Ecoles numériques ».

    • Schaerbeek a sur son territoire deux Centres d’Entreprise publics (La Lustrerie et le M-Village). Nous devons tirer de cette expérience les enseignements pour encourager des investissements à la mesure de ce qui est nécessaire pour le développement d’une économie urbaine.

    • La transformation d’immeubles vides (en commerces et ateliers) doit être privilégiée en gardant une affectation économique : des espaces pour les TPE (Très petites entreprises), un Fablab sur Schaerbeek, des espaces de co-working, des ateliers pour des artisans dans les métiers liés à l’immobilier (plombier, chauffagiste, menuisier, carreleur…). Les zones traditionnelles de présence d’activités économiques doivent faire l’objet d’une attention particulière : zone autour de la gare de Schaerbeek, quartier Stephenson/Navez, Coteaux…

    • On assiste depuis quelques années à un retour en grâce des commerces de proximité. Ces structures, outre qu’elles sont l’âme de nombreux quartiers, représentent une source importante d’emplois locaux : le cdH souhaite soutenir l’émergence et le maintien sur le long terme de ces petits commerces, par exemple par un accompagnement sur mesure et une facilitation des procédures.

  • S’agissant des emplois communaux, le cdH veillera au respect élémentaire de l’égalité dans l’accès aux emplois publics. Cette égalité doit être acquise par une publicité suffisante (le cdH a enfin obtenu une publication des offres d’emplois sur le site de la Commune en 2016 !) et par l’instauration de « filières » de recrutement qui mobilisent les acteurs locaux en matière de formation et d’insertion socio-professionnelle. Pour assurer la transparence et l’équité dans le recrutement, mais aussi pour garantir des engagements qui rendront l’administration plus efficace, le cdH souhaite une dépolitisation totale du processus de recrutement : aucun Echevin ou Bourgmestre ne devrait présider un jury de recrutement. En outre, toute fonction de management devrait faire l’objet d’un processus d’assessment au moment de l’engagement.

  • L’administration communale dispose de compétences en interne pour remplir nombres de missions de service public, mais recourt au privé dans le cadre de marchés quand cela apparaît nécessaire pour acquérir des biens et des services.

  • Dans ce contexte de marchés publics au bénéfice de l’administration communale, le cdH tient à ce que plus de chances soient données aux acteurs de l’économie sociale : personnes handicapées, travailleurs en réinsertion professionnelle… Faire appel à ces travailleurs permet de donner une chance à chacun de développer son projet professionnel. Nous sommes donc attentifs à ce que des clauses sociales permettent à des acteurs de l’économie sociale d’être mobilisés (en ayant une attention particulière aux entreprises de travail adapté).

A propos

Bienvenue sur le site du cdH de Schaerbeek. Vous y trouverez toutes les informations utiles sur la section. N'hésitez pas à nous contacter en cas de question: info@cdh1030.be

Contactez-nous

Abonnez-vous à notre newsletter