Avoir de l’audace pour Schaerbeek, c’est penser la ville de demain

 

De grands enjeux urbains touchent notre commune : accroissement de population à venir, avec ce que cela implique en termes de besoins en logement, emploi, activité économique, mobilité, équipements collectifs. Mais Schaerbeek possède aussi un important potentiel pour répondre à ces besoins : du point de vue de sa localisation, de ses connexions aux autres communes, notre commune possède d’importantes opportunités de développement.

La gestion du territoire nécessite une perspective large s’inscrivant dans le développement régional.

Un défi à la taille de Schaerbeek consiste sans doute à profiter de sa proximité du centre de Bruxelles pour faire de cette commune un territoire « complet » : des quartiers habités (densément), des espaces publics partagés, des activités économiques et donc de l’emploi accessible, des équipements permettant à tous de trouver au plus près de leur domicile : crèches, écoles, terrains de sport et de détente, …

Schaerbeek a développé depuis 20 ans (on a d’ailleurs fêté les 20 ans de Rénovas, il y a quelques mois) une approche de la rénovation par quartier mise en œuvre dans le cadre des Contrats de Quartiers Durables. Cette politique aura permis de rattraper le retard des quartiers trop longtemps délaissés, et de requalifier l’espace public, de créer des espaces collectifs et des équipements, de produire des logements publics et d’encourager la rénovation des logements privés. Depuis 2001, Schaerbeek a déjà bénéficié de 12 contrats de quartier, dont un est en cours autour de la place Pogge, et un nouveau vient de démarrer dans le quartier Stephenson. Nous souhaitons que la commune poursuive ce travail et propose les quartiers Consolation et Dailly pour compléter la couverture de la commune en investissements de proximité au bénéfice de ces quartiers.

On dit parfois que Schaerbeek est totalement urbanisée. C'est pratiquement vrai pour ce qui concerne le territoire communal équipé en voirie (bien que cela n’exclue pas de réaliser quelques opérations de restructuration du bâti existant). Mais c'est en partie faux si l’on considère les développements projetés : urbanisation de l’ancienne gare de marchandises de Schaerbeek-Josaphat, réorganisation du quartier Reyers, redéploiement de l'entrée de ville au pont Van Praet notamment par la réurbanisation de la rue Navez.

 

 

 

 

 

 

Ainsi, dans le cadre du redéploiement du Quartier Nord, il faut promouvoir la création de logements, de commerces, d’équipements. Dans le quartier à développer sur la friche Josaphat, il faut valoriser le redéploiement de la zone d’industrie urbaine à côté des logements et des équipements qui y seront créés. De même, le nouveau quartier Médiapark devra allier les différentes fonctions de la ville. Dans ces trois cas, il faudra être très attentif à ce que le développement de ces sites soit réalisé avec une attention particulière pour la connexion avec leur environnement proche.

Il convient d’avoir une vision globale qui se décline sur une série d’interventions majeures, monitorées et planifiées dans le temps et dans l’espace. Cela demande d’identifier les opérateurs pilotes pour chacune des interventions, de coordonner celles-ci entre elles. Vu le nombre d’intervenants publics (Bruxelles-Mobilité, Bruxelles-Environnement, Beliris, STIB, SLRB, Citydev, SAU,...) il faut mettre sur pieds une task-force regroupant les acteurs pilotes et s’assurant de la bonne coopération des différents niveaux de pouvoirs.

La friche Josaphat, un futur grand projet central dans le développement urbain de Schaerbeek

A propos

Bienvenue sur le site du cdH de Schaerbeek. Vous y trouverez toutes les informations utiles sur la section. N'hésitez pas à nous contacter en cas de question: info@cdh1030.be

Contactez-nous

Abonnez-vous à notre newsletter